Sat. Jun 25th, 2022

Nouveaux vers d’Arrowsmith

Le 14 mai, la presse locale Arrowsmith lance trois nouveaux recueils de poésie dans le monde. John Okrent, poète et médecin du nord-ouest du Pacifique, documente les six premiers mois de la vie pandémique dans son premier album, “This Costly Season”, une série de jours de journal intime de sonnets, émouvants, humains, à cœur ouvert. Il montre la peur, la douleur et la mort, et ce qui nous entoure et nous guide à travers tout cela. “Refaire l’Amérique à nouveau. Apprenez-lui à prier. / Et par prierJe veux dire Ecoutez. Il y a toujours moins à dire. “La frontière invisible du temps”, édité par Nidia Hernández, rassemble cinq stars primées de la poésie latino-américaine dans un recueil bilingue, avec des œuvres de Cristina Peri d’Uruguay, Yolanda Pantin du Venezuela, Piedad Bonnett de Colombie, Carmen Boullosa du Mexique , et Rossella Di Paolo du Pérou. Les poèmes ici sont richement sensuels, confiants, variés et révèlent une force et un lyrisme latino-américains puissants. « Tu es tes lèvres humides de chaux, / tu es tes yeux couverts de brume, / tu es ta main délicate enserrant la biche : / parce que la mer se niche en toi », écrit Boullosa. La mer apparaît partout : « En dessous, les poissons se désagrègent dans la mer. / En haut, des papillons évasifs, / des voiles blanches à enregistrer, / comme des jeunes filles qui défilent sans personne à regarder », écrit Peri Rossi. Et la collection de Judith Baumel, « Thorny », se déplace dans toute l’Europe, notamment en Italie, et dans le Bronx. “Les chiffons ont rapporté ce dont je ne me souviens plus maintenant.” Le lancement hybride gratuit a lieu le samedi 14 mai à 16h30 au Lilypad de Cambridge. Visitez arrowsmithpress.com pour plus de détails.

Des livres au milieu des saules

Sur la côte sud du Massachusetts, il y a un club de lecture qui se déroule non pas dans un salon, mais lors d’une promenade l’après-midi dans le paysage. La série Walking Book Tours, dirigée par South Coast Almanac, associe des auteurs locaux, des lecteurs et la marche. Le prochain aura lieu ce samedi 14 mai à 14 heures à Westport, avec l’auteur Fred Thurber et l’illustratrice Amy Thurber discutant de leur livre, “In the Wake of the Willows” (Cricket Works). Le livre est une suite du livre chéri de Kenneth Grahame “Le vent dans les saules”. Le livre des Thurbers se concentre sur les enfants des personnages originaux et se déroule sur un estuaire côtier de la Nouvelle-Angleterre dans les années 1920. Fred Thurber, un écrivain naturaliste, est profondément sensible à la flore et à la faune de la région, ses poissons, ses oiseaux, ses créatures, ses plantes, son ciel et ses vents, et cela se reflète dans le livre. Lorsqu’un mystérieux étranger arrive à la rivière, les habitants tentent de deviner ce que cela pourrait être. “M. Rat était convaincu qu’il s’agissait d’un huard. Comme il l’a expliqué, les Cris indigènes croyaient que l’appel du huard était la lamentation d’un guerrier tombé à qui on avait refusé l’accès au paradis. M. La fille de Rat, cependant, pense que c’est quelque chose de “beaucoup plus sinistre”. Le livre combine l’histoire naturelle avec une histoire enchanteresse, et les belles illustrations d’Amy Thurber augmentent le conte. La marche d’un mile a lieu à 14 heures, à partir de l’église méthodiste unie de Westport Point, 1912 Main Road, Westport. C’est gratuit. Visitez southcoastalmanac.com/walking-book-club/ ou plus d’informations.

Un nouveau leader chez Beacon

En février, Beacon Press a annoncé le départ à la retraite de la réalisatrice de longue date Helene Atwan, qui avait dirigé la presse pendant 26 ans. Ils ont récemment annoncé que Gayatri Patnaik avait été annoncé comme successeur d’Atwan, à partir de fin juillet. Patnaik est dans la presse depuis deux décennies, attirée par elle au départ comme un lieu qui lui permettrait de “se révéler pleinement en tant qu’immigrante brune et queer”, a-t-elle déclaré dans le communiqué. Pendant son séjour à Beacon, elle a acquis 200 livres, publié des travaux d’Imani Perry, Cornel West, Roxanne Dunbar-Ortiz, entre autres, et a créé et lancé les séries “Queer Action/Queer Ideas” et “ReVisioning History”. Comme l’a dit Atwan dans un communiqué, “la presse ne pourrait tout simplement pas être entre de meilleures mains”.

Sortir

La recherche de l’authentique : non-fiction sélectionnéepar Jim Harrison (Bosquet)

2 heures du matin dans la petite Amériquepar Ken Kalfus (Asclépiade)

Valleyesquepar Fernando A. Flores (Origines MCD x FSG)

Choix de la semaine

Sarah Shahzad de Longfellow Books à Portland, dans le Maine, recommande « We Ride Upon Sticks » (Vintage) de Quan Barry : « Ce livre est tellement plus que la somme de ses parties. Je pourrais vous dire que c’est une version littéraire d’un film de John Hughes (avec l’ajout bienvenu de la diversité raciale et sexuelle), un conte d’immoralité, s’il y a une telle chose, et une expérience brillamment construite dans la voix narrative. Toutes ces descriptions sont exactes mais inadéquates, et elles ne vous prépareront pas à l’hilarité qui vous attend.

Nina MacLaughlin est l’auteur de “Wake, Siren”. Elle peut être contactée à nmaclaughlin@gmail.com.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.